DEDICACE A MES OREILLES : Chronique

Qobuzz.jpg
Youtube.JPG
Ennio_Morricone_BO_Pour_Une_Poignée_De_D

          ENNIO MORRICONE - BO POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS : 1968  (Original France)

    Ennio Morricone? Vraiment Mythique

Si mes souvenirs sont bons, ce disque est le 1er 33 tours que j’ai acheté.

J’avais été subjugué par le film POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS. Pourtant j’étais gamin, mais j’avais trouvé ça révolutionnaire et tellement nouveau dans l’art de filmer.

Il y avait une tension telle dans ce film, qu’on se demandait tout au long du film quand le héros allait se faire pincer par la famille Rodos.

Il y avait également la gueule de Clint, avec sa dégaine légendaire, son poncho et son cigarillo et ce regard qui en disait long sur le potentiel de l’acteur.

Et puis, il y avait cette musique, tantôt inquiètante, tantôt lyrique mais tellement belle et si différente de la soupe que nous servait Dimitri Tiomkin dans les westerns traditionnels.

 

La musique est dominée par la guitare et les sifflements de Alessandro ALESSANDRONI et par la trompette de Michele LACERENZA omniprésente sur la BO de Pour Une Poignée de Dollars, fortement inspirée par le fameux DEGUELLO de RIO BRAVO.

Le morceau TITOLI qui clôt la face 2, et qui pourtant ouvrait le film, est absolument grandiose avec son crescendo final en apothéose.

 

L’autre face est consacrée à la BO du film suivant ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS, sorti en 65, et que je n’ai vu que bien plus tard. Par contre, j’adorais cette BO et je possédais avant ce 33 tours, le 45 tours sur lequel il y avait les 2 pépites du film, la chanson titre avec ce début à la guimbarde et le fameux RESA DEI CONTI avec la musique de la montre au moment des règlements de comptes, ainsi que les grandes orgues.

 

Que c’était BON !