DEDICACE A MES OREILLES : Chronique

Qobuzz.jpg
Youtube.JPG
Uriah Heep_Demons And Wizards_Front.JPG

          URIAH HEEP - DEMONS AND WIZARDS  : 1972  (Pressage France 1979)

         L'Album de la Consécration

URIAH HEEP est au début des années 70 la cible des critiques Rock de l'époque.

Rarement un groupe a été la cible de telles méchancetés, mais bizarrement malgré ce lynchage médiatique, il obtient un succès considérable auprès de son nombreux et fidèle public.

C’est un groupe que j'ai finalement découvert assez tard sans doute à cause de ces critiques défavorables.

Si c'était injustifié au début, c'est devenu mérité par la suite.

Leur rivalité avec DEEP PURPLE leur a été grandement préjudiciable.

 

DEMONS AND WIZARDS est le 4ème album d’URIAH HEEP et sort en 72.

Il est considéré comme leur meilleur album.

LOOK AT YOURSELF, sorti en 71 et VERY EAVY, VERY UMBLE datant de 70, sont également 2 solides albums mais trop proches de la musique de DEEP PURPLE.

 

Qui copiait qui? Impossible à dire, car DEEP PURPLE était également un expert dans ce genre de musique.

Toujours est-il que la chanson LOOK AT YOURSELF est une copie conforme de la chanson FIREBALL des DEEP parue la même année.

 

La pochette de DEMONS AND WIZARD est signée Roger DEAN, lequel s’est lancé récemment dans la réalisation de graphisme pour des groupes de rock comme GUN, GENTLE GIANT et YES.

Il faut noter que la pochette originale était sur fond bleu, mais certaines rééditions dont celle présentée ici, ont carrément viré au vert.

 

DEMONS AND WIZARD correspond à la période la plus prolifique du HEEP. Il y a de très morceaux sur ce disque comme WIZARD qui ouvre l’album, une chanson très mélodieuse mettant en avant la voix pure de David BYRON. EASY LIVIN est un excellent hard rock joué sans répit et taillé pour la scène. URIAH HEEP en fera d’ailleurs un de ses chevaux de bataille en concert.

CIRCLE OF HANDS est le morceau de bravoure de ce disque et met à nouveau en évidence la superbe voix de BYRON, secondé magnifiquement par l’orgue de Ken HENSLEY dont l’intro marque les esprits.

RAINBOW DEMON est le morceau le plus intéressant de la face 2. Comme bien souvent chez HEEP, ça démarre doucement toujours avec cet  orgue omniprésent, puis sur un rythme mid tempo, la musique s’accélère pour libérer la guitare de Mick BOX et son très beau chorus final.

La suite est moins bonne mais les amateurs du groupe ne peuvent pas être déçus par le très long PARADISE qui clôture l’album. C’est un titre symphonique et pompeux comme sait si bien le faire URIAH HEEP, dont la mélodie sera reprise par Michel BERGER pour sa chanson MESSAGE PERSONNEL qu’il écrira pour Françoise HARDY fin 73. La ressemblance est confondante et ne peut être une simple coïncidence.

 

L’album sort en juin 72 et devient alors l’album préféré des fans. URIAH HEEP se lance ensuite dans une tournée marathon qui aboutit sur le traditionnel double live URIAH HEEP LIVE avec une version dantesque de CIRCLE OF HANDS.

Au lieu de temporiser et de laisser mûrir de nouvelles compositions, le groupe enchaîne alors les albums qui sortent à raison de 2 par an. Le niveau évidemment baisse et David BYRON commence à se prendre pour plus qu’il n’est au sein du groupe. Il est exclu du groupe après la sortie de HIGH AND MIGHTY en 75 sur lequel il partage curieusement le chant avec John WETTON, rendu libre après la dissolution de KING CRIMSON.

URIAH HEEP engage alors un nouveau chanteur John LAWTON mais la qualité des disques ne fera que baisser, reléguant ce groupe attachant au rang de faire valoir.

De son côté David BYRON enregistre un album solo et forme un nouveau groupe ROUGH DIAMONDS. Atteint d’épilepsie, il meurt en 1985 à l’âge de 38 seulement.