DEDICACE A MES OREILLES : Chronique

Qobuzz.jpg
Youtube.JPG
Dr.Feelgood_Malpractice_Front.jpg

    DR. FEELGOOD - MALPRACTICE  : 1976  (Original UK)

                      La Telecaster à Wilco

Nous sommes en 1975. Que se passe-t-il sur la scène rock cette année là?

C’est bien sûr le hard rock qui règne à peu près partout suivi de près par le progressif.

Les GUITAR HEROES se taillent la part du lion en jouant sur scène d’interminables solos. Ainsi LED ZEPPELIN étend son DAZED AND CONFUSED sur 45 trop longues minutes, DEEP PURPLE son SPACE TRUCKIN' atteint certains soirs 32 minutes, GENESIS n’étant pas en reste avec un SUPER'S READY à 25 minutes.

Mais cette course à celui qui fera le morceau le plus long atteint son paroixysme lorsque YES sort sorti un double album TALES FROM TOPOGRAPHIC OCEANS avec un seul titre par face avoisinant chacun les 22 minutes. Peut-on encore appeler ça du rock lorsqu'on sait qu'à l'origine de cette musique, aucune chanson ne dépassait pas les 2 minutes.

Le rock en est totalement dénaturé et commence à devenir une parodie de lui-même.

Seulement voilà, du côté de CANVEY ISLAND, un groupe en a décidé autrement. Formé en 71 par Wilko JOHNSON, les ROAMERS jouent un rock simple et brutal rappelant un peu celui des ANIMALS et des PIRATES.

Wilko JOHNSON est un admirateur de Mick GREEN le légendaire guitariste à la Telecaster de JOHNNY KIDD & THE PIRATES, dont le hit SHAKIN' ALL OVER a été repris par de nombreux groupes, dont les WHO et les GUESS WHO.

Ayant retrouvé Lee BRILLEAUX avec qui il jouait déjà à Canvey Island, au retour d'un voyage au Népal, Wilko JOHNSON décide de monter DR. FEELGOOD.

La musique de FEELGOOD est un retour dans le temps à l'image et à la musique des sixties, lorsque celle-ci est alors dominée par un rythm'n blues furieux. BRILLEAUX et WILKO imposent alors un certain look avec leurs costumes sombres et défraichis, une coupe de cheveux courte contrastant totalement avec celles des grands groupes de l'époque.

A force de recevoir d'excellentes critiques grâce à leurs formidables concerts dans des petits clubs joués à guichets fermés, ils finissent par décrocher un contrat chez United Artists.

Leur 1er  album, DOWN BY THE JETTY, est une véritable petite bombe en 1975, sur lequel Wilko JOHNSON étale tout son talent grâce à son jeu de guitare « mitraillette », sa frappe hyper sèche et phénoménale accompagnée par une rythmique redoutable assurée par les vieux compères BIG FIGURE et John SPARKS. Pour insister sur le côté rétro de leur musique, le groupe va jusqu’à sortir l’album en MONO.

Leur deuxième album MALPRACTICE sorti en 76 est encore meilleur que DOWN BY THE JETTY, et reste pour moi un des très grands albums des seventies.

Tous les morceaux sont d'une énergie démoniaque, inspirés et joués sur un rythme infernal. La voix rocailleuse de BRILLEAUX est merveilleusement mise en valeur et la guitare de JOHNSON n'a jamais aussi bien sonné.

Le son est d'une clarté et d'une puissance incroyable et lorsqu'on passe un pressage UK original sur sa platine vinyle, on a l’impression d’être réellement projeté en plein milieu d'un concert de FEELGOOD.

Ainsi I CAN TELL, GOING BACK HOME, BACK IN THE NIGHT, ANOTHER MAN ou BECAUSE YOUR MINE sont les titres majeurs de cet album inoubliable, mais la reprise de ROLLIN' AND TUMBLIN', ou DON'T LET YOUR DADDY KNOW ainsi que WATCH YOUR STEP, qui ouvre la face 2, ne sont pas en reste.

C'est frais, ravageur, ça pète dans tous les coins, et ça met surtout une bonne claque aux dinosaures de l'époque. L’album a un succès phénoménal auprès des critiques et les concerts deviennent de plus en plus dévastateurs. Le groupe semble alors promis à un avenir resplendissant.

Hélas, le départ inexplicable de Wilko JOHNSON en 77 portera un coup fatal à ce groupe  alors en plein envol et malgré l'énergie incroyable déployée par Lee BRILLEAUX pour maintenir le groupe à flot, DR. FEELGOOD ne retrouvera jamais plus le niveau atteint sur ces 2 albums légendaires.

Wilko JOHNSON est aujourd’hui atteint d'un cancer du pancréas depuis bientôt 5 ans. Les médecins ne lui ont laissé que quelques mois à vivre mais de miracle en miracle, son sursis se prolonge. Son admirable envie de vie, il le restitue d’ailleurs merveilleusement sur les 2 albums studio qu’il vient d’enchaîner, un avec Roger DALTREY en 2014, GOING BACK HOME, sur lequel il reprend les meilleurs titres de sa période FEELGOOD et un autre, BLOW YOUR MIND,  avec son groupe et des compositions originales en 2018.

Aux dernières nouvelles, WILKO se dit guéri ! Longue Vie WILKO.