DEDICACE A MES OREILLES : Chronique

Qobuzz.jpg
Youtube.JPG
Led Zeppelin_Led Zeppelin_5.JPG

          LED ZEPPELIN :  1969  (Pressage Germany 1979)

             Les New Yardbirds

Le 1er album de LED ZEPPELIN est sorti début janvier 1969, et il est considéré, à juste titre, comme étant un disque majeur, au même titre que BEGGARS BANQUET des Stones ou le 1er  disque des DOORS.

 

Il est surtout associé au début du HARD ROCK.

Cependant, GUN avec son RACE WITH THE DEVIL sorti l’année précédente, semble avoir devancé LED ZEPPELIN.

 

Après la fin des YARDBIRDS à l’été 68, Jimmy PAGE a le projet de fonder un nouveau groupe, beaucoup plus « Heavy » que les YARDBIRDS, basé sur un concept de vieux blues hyper amplifié, gorgé de solos de guitare, et surtout supporté par une rythmique d’enfer.

Car la nouveauté du son du ZEPPELIN vient essentiellement de l’importance prise par la rythmique basse-batterie, sur laquelle Jimmy PAGE vient poser son jeu de guitare incendiaire.

 

L’idée d’une telle musique a déjà été abordée par Jeff BECK depuis la formation en 68 du JEFF BECK GROUP et ses deux albums TRUTH et BECK OLA.

 

Il faut rappeler que Jimmy PAGE et Jeff BECK, de son vrai nom Geoffrey ARNOLD, se connaissent depuis l’âge de 15 ans, et sont devenus les meilleurs amis du monde du fait de leurs goûts communs pour la guitare électrique et le Blues.

Ils ont fait connaissance grâce à la sœur de BECK, qui remarque que PAGE, alors élève d’un lycée d’EPSOM, a conçu la même guitare que son frère.

Après leur rencontre, ils ne se quittent plus. On peut affirmer que c’est pendant leurs innombrables heures de répétition dans la chambre de Jimmy PAGE, durant lesquelles ils échangent toutes leurs techniques et toutes leurs compétences, que le son de LED ZEPPELIN est né.

 

Après avoir partagé le rôle de lead guitare au sein des YARDBIRDS, leur rivalité atteint alors son paroxysme et les nombreux faux-pas de BECK le poussent vers la sortie fin 66.

On peut les voir dans le film d’ANTONIONI, BLOW-UP, interpréter STROLL ON (en fait c’est TRAIN KEPT A ROLLIN rebaptisé pour des questions de droits).

PAGE devient donc le seul maître à bord des YARDBIRDS, mais il n’arrive pas à faire décoller la carrière du groupe qui  reste  dans l’ombre des géants de l’époque.

Après une dernière tournée aux USA mi 68, PAGE décide enfin de former les NEW YARDBIRDS, le super groupe dont il rêve, et qu’il veut façonner avec ses propres idées et des musiciens qu’il aura choisis.

Le choix des membres de son groupe est épique, car PAGE souhaite engager le chanteur Terry REID, mais celui-ci a déjà son propre groupe, JAYWALKERS, et refuse. Il vient de signer un contrat avec Mickie MOST.

Le 1er  à rejoindre le groupe est  John Paul JONES, qui a déjà travaillé avec PAGE et BECK sur le fameux BECK’S BOLERO du JEFF BECK GROUP.

JONES a également travaillé sur SATANIC MAJESTIES REQUEST des Stones et sait jouer de nombreux instruments dont le  piano et le mellotron qu’il utilisera sur THANK YOU et KASHMIR.

Après avoir refusé le rôle, REID conseille à PAGE d’aller voir un chanteur qui office dans un groupe totalement inconnu, HOBBSTWEEDLE. Robert PLANT n’a que 20 ans mais il est déjà marié. Il est  passionné par le blues et le son des groupes de  San Francisco. C’est  un fervent admirateur du groupe LOVE. Sa voix fantastique ne tarde pas à enchanter Jimmy PAGE qui voit le potentiel de ce jeune hurleur de blues, mais également son talent pour  chanter les ballades.

Une fois engagé, PLANT conseille à PAGE d’aller écouter son ancien pote du BAND OF JOY. D’après lui, il a le potentiel physique pour obtenir le son de batterie que PAGE souhaite avoir pour son nouveau groupe.

PAGE est immédiatement conquis par les compétences hors normes de John BONHAM à la batterie. Il estime alors qu’il formera une rythmique révolutionnaire avec John Paul JONES.

Le groupe est donc au complet et la formation s’appelle alors les NEW YARDBIRDS.

Mais leur producteur Peter GRANT trouve que le nom n’est pas très novateur, et d’après la légende, c’est Keith MOON, batteur des WHO,  qui lance l’idée lors d’une soirée très arrosée de LEAD BALLOON, puis LEAD ZEPPELIN avec un « a ».

GRANT décide que ce sera LED ZEPPELIN, sans le « a », afin que les américains ne prononcent pas LEAD en LEED.

Les héritiers des Von Zeppelin essaient alors d'empêcher l'utilisation de leur nom, prétextant que l'honneur de leur famille est  bafoué par une horde de voyous, mais en vain.

 

Après une tournée en Scandinavie sous le nom NEW YARDBIRDS, le groupe enregistre son 1er disque qui sort en janvier 69. C’est un formidable album basé sur des reprises de vieux blues de Willie DIXON, I CAN’T QUIT YOU BABY ou YOU SHOOK ME que BECK a repris également sur BECK OLA, des ballades folk comme BABY I’M GONNA LEAVE YOU que Joan BAEZ chantait. On trouve également des rocks furieux comme GOOD TIMES BAD TIMES et COMMUNICATION BREAKDOWN dominés par des breaks impressionnants et des solos de guitare ravageurs. Le sommet de l’album est DAZED AND CONFUSED, une chanson que jouaient déjà les YARDBIRDS sur leur dernière tournée sous le titre I’M CONFUSED, inspiré d’une musique de Jake HOLMES.  Jimmy PAGE joue également un remarquable instrumental BLACK MOUNTAIN SIDE sur sa fameuse DANELECTRO qu’il utilisait avec les YARDBIRDS sur le morceau WHITE SUMMER.

 

A sa sortie, l’album fait un véritable carton. Son succès aux USA est retentissant et LED ZEPPELIN va s’embarquer dans 4 tournées successives en Amérique dans la seule année 1969.

LED ZEPPELIN est né et va devenir le plus grand phénomène rock des années 70.

 

NB : Le tout 1er pressage UK était présenté avec un lettrage Turquoise, bien vite remplacé par un lettrage Orange.

Le lettrage Turquoise, tiré en très petite quantité, est devenu collector et s'arrache sur ebay ou discogs à des prix indécents (plusieurs milliers d'Euros voire jusqu'à 10.000 € !).

Les 2 pochettes sont présentées ici, mais le lettrage Turquoise a été truqué à partir de mon exemplaire qui, hélas est un Orange.